-------------------------------------------------------------------

Edit: Hier, lundi 13 janvier 2009, l'auteur du livre que je vous présente dans cet article, est décédé à Lima à l'âge de 89 ans. Je ne racontais pas toute sa biographie ici, mais en résumé cette nouvelle m'attriste car c'est une grande perte pour la médecine conventionnelle au Pérou ainsi que pour la mise en valeur, la connaissance et la diffusion des plantes médicinales péruviennes.   

-------------------------------------------------------------------

Tupac_amaru_ii_01" L'amour illicite d'un neurochirurgien avec la botanique et la pharmacologie, dans un pays de mages, de sorciers, d'enchanteurs, de guérisseurs, de chamanes, et de savants de cocktail. Un amour illicite caché dans un pays écartelé par la traction torturante de quatre forces gravement déficientes: la science, la tradition, la politique, et l'ignorance. Les quatre chevaux sauvages qui ont écartelé Tupak Amaru*. "
* Tupak Amaru est un symbole de la révolte indigène, il fut condamné à mort par écartèlement et ses membres décapités furent envoyés aux quatre coins du Pérou pour servir la propagande espagnole et mater toute envie de rébellion.

J'ai été gatée pour Noël, j'ai reçu un livre très intéressant intitulé Ayer y Hoy: las plantas medicinales (Hier et aujourd'hui, les plantes médicinales). Ecrit dans une optique clairement vulgarisatrice, le style est particulièrement humoristique, souvent ironique, et tellement vulgarisateur que c'en est parfois agaçant. Mais c'est une vraie mine d'infos sérieuses.

L'auteur, Fernando Cabieses, est un neurochirurgien de pointe, professeur d'université au Pérou et aux USA, fondateur d'une école de neurochirurgie reconnue comme pionnière dans sa spécialité en Amérique Latine etc. Il a présenté une thèse universitaire sur un thème de grande importance pour le Pérou et les traditions andines,  pulvérisant l'amalgame coca-cocaïne qui sévissait alors, puisque sa thèse a prouvé que la consommation de coca sous forme traditionnelle n'induit aucune narcodépendance, qu'elle n'est pas dommageable pour la santé, et qu'elle favorise le travail à haute altitude.

fernandocabiesesA partir de 1953 il se concentre sur l'étude de l'histoire de la médecine au Pérou, publiant des ouvrages sur les maladies et les plantes utilisées au Pérou avant l'arrivée des espagnols, étudiant la relation des plantes médicinales péruviennes avec le religieux, prouvant et étudiant la chirurgie des trépanations craniennes pratiquée par les incas, etc. Il a fondé l'Institut de Médecine Traditionnelle qui facilite l'articulation entre la médecine officielle et la médecine traditionnelle, améliore les soins dans les zones rurales les plus reculées, promeut l'identification et l'étude des plantes médicinales industrialisables et exportables. Grand militant contre la déshumanisation et l'excessive tecnicité  de la médecine, il a aussi fondé un programme de pratiques hospitalières supervisées au travers d'une coopération avec l'enseignement universitaire de la nouvelle médecine.

Mais revenons-en à nos moutons notre livre sur les plantes médicinales d'hier et d'aujourd'hui au Pérou. Après un petit prologue, s'ouvre une partie théorique sur la législation des plantes médicinales, qui met en lumière le peu d'intéret que porte le gouvernement péruvien à la biodiversité extraordinaire de ce pays. Cet intéret déficient est comparé aux autres pays ou continents et mis en valeur par les nombreuses (et vaines) sollicitations extérieures. Cette partie explique aussi le phénomène de la biopiraterie.

Vient ensuite une autre partie théorique, éponyme, qui dresse un rapide tableau de l'histoire de la médecine,  débutant en Mésopotamie, passant par l'Antiquité greco-romaine, puis la médecine monastique, la médecine chinoise et indienne, pour arriver à la légende inca de la création de la faune et de la flore. Elle termine sa route avec le grand chambardement de la colonisation, pour finir sur une note d'échange botanique entre l'Espagne (et plus généralement l'Europe) et le Pérou, botaniques et médecines s'enrichissant grandement l'une et l'autre.

Nous arrivons alors au coeur du sujet: l'étude des remèdes maison pour les maux les plus courants. Le livre est divisé en 7 zones d'affections : l'appareil digestif, l'appareil cardiovasculaire, l'appareil respiratoire, l'appareil urogénital, les maladies émotionnelles, la peau, les rhuma. Chaque partie est divisée en sous-partie présentant les divers maladies associées. Il s'agit là de donner au plus grand nombre une alternative à la médecine conventionnelle. J'apprécie particulièrement la variété des remèdes proposés pour une même affection, ainsi que les mises en gardes, allant parfois à l'encontre de la croyance populaire péruvienne qui, comme souligné dans l'ouvrage, est parfois très ignorante. Cette partie traite des plantes que l'on trouve au Pérou, elle mélange les plantes endémiques avec des plantes venues d'Europe ou d'ailleurs, l'important étant qu'elles poussent ou sont facilement trouvables au Pérou.

La dernière partie concerne la validation scientifique des plantes médicinales, en étudiant de plus près  deux plantes endémiques : la quinine (cinchona sp) et la griffe de chat (uncaria tomentosa). L'histoire de la quinine passe par son usage contre le paludisme et la malaria, raconte ses rejets, la révolution médicale engendrée par la reconnaissance scientifique de cette plante, et raconte enfin comment cette plante a pratiquement disparu du sol péruvien sans que personne se préoccupe de la replanter. La griffe de chat est présentée comme une plante prometteuse pour le soin du cancer (du poumon notamment) tout en expliquant bien les limites de ces promesses et la somme de recherches scientifiques qu'il reste à effectuer avant de pouvoir en tirer des conclusions définitives. Néanmoins, l'action hautement anti-inflammatoire de la griffe de chat est tout à fait établie.

Pardon pour l'austérité de cet article. J'essaierai de traduire un passage du livre pour vous donner une idée plus précise de ce qu'on y trouve.

Crédit images: tupak amaru , fernando cabieses ,