Depuis mon premier savon à l'inca inchi , je suis atteinte de la fièvre savonneuse. Je me suis lancée dans un savon au lait de soja et à la pulpe d'aguaje (aussi appelé buriti). L'aguaje, que je présente ici, est une huile utilisée en savonnerie mais j'ai bien du mal à m'en procurer alors que je trouve beaucoup plus facilement les fruits frais.

IMGP0120

La difficulté consiste à peler le fruit et à réduire la chair en bouillie. En effet l'écorce, composée d'écailles très dures, est difficile à ôter. La chair aussi est assez dure, pas du tout comme celle de l'avocat. Pour couronner le tout, les aguajes que j'ai trouvés n'étaient pas assez mûrs (je vis sur la côte alors que son habitat naturel est la jungle) et je ne m'en suis aperçu qu'après l'épluchage. Dans la jungle on les laisse facilement plusieurs jours dans l'eau pour les faire mûrir et pour ramollir l'écorce mais je n'ai pas eu cette patience. J'ai jeté les aguaje dans une grande casserole d'eau chaude et je les y ai laissé 24 heures à température ambiante. Ensuite la séance d'épluchage n'a pas été trop difficile, j'ai utilisé un pilon pour réduire au mieux la chair en bouillie et puis j'ai ajouté un peu de lait de soja très concentré pour former une pâte un peu plus onctueuse (3 aguaje pelés, 3 cuillères à thé de lait de soja en poudre, et 2 cuillères à thé d'eau).

IMGP0123 IMGP0129

Je voulais une formule simple, donnant un savon dur, bien moussant, résistant à l'oxydation et à l'humidité du bord de mer, la voici:
27,5% HV de palme
30% HV coco
42,5 HV olive
soude pour un surgraissage à 6%
Réduction d'eau de 15% 
Vitamine E, lécithine
A la trace
pulpe d'aguaje au lait de soja

J'ai fait 400g d'huiles ce qui donne
110g HV de palme
120g HV coco
170g HV olive
85g d'eau
Soude calculée avec the sage
1 capsule de vitamine E, 1 caspule de lécithine
A la trace
1 et 1/2 cuillère à thé de pulpe d'aguaje au lait de soja très concentré
1 capsule de vitamine E

Je ne sais pas ce qui s'est passé lorsque j'ai introduit la soude et mixé, ça a fait des mottons, comme si les huiles se solidifiaient ??? J'ai bien mixé pour rattraper ça, et introduit la pulpe d'aguaje, qui n'a pas voulu se dissoudre dans le savon... ça donne de petits grains d'aguaje mais ils sont bien répartis, c'est assez joli. J'espère que leur couleur orange restera après la cure. Je ne peux malheureusement pas vous montrer de photo car mon appareil est en vadrouille mais je posterai ça la semaine prochaine.

N'hésitez pas à me livrer vos remarques, je débute et tout commentaire ou explication seront particulièrement bienvenus. Tiens, j'en profite pour poser une question: lors du défi biwil certaines ont semblé réfractaires à l'idée d'introduire un peu d'acide lactique pour aider le savon à durcir, mais pourquoi donc? On utilise bien cet ingrédient pour faire baisser le PH de nos crèmes, je pensais qu'il était clean.

Un bisou tout spécial à Michèle qui m'a tant aidée à me lancer pour le premier et à MLK qui l'a doté d'un si joli poème.