Depuis plus d'un mois j'ai le plaisir d'utiliser le superbe bi-phasé: démaquillant en or de Venezia. Plus qu'un jeu de mot, c'est effectivement un démaquillant très performant (pour démaquiller j'entends) et qui chouchoute vraiment la peau, même et surtout la peau sensible. Parfait pour une princesse au petit pois ainsi que pour une Malegria à la peau tourmentée. Mais les bonnes choses ayant malheureusement une fin il a fallu penser à un autre démaquillant.

J'utilisais auparavant un 'truc' très simple et efficace: un coton imbibé d'eau puis d'huile végétale liquide fait merveille en cas de besoin! J'aime les choses simples et rapides, que dis-je, je n'aime pas: j'adore. Mais l'inconvénient de cette technique est le coton, gros polluant. Sur une idée de Michèle j'ai donc remplacé les vilains cotons par des lingettes microfibres qui ont l'avantage d'agresser encore moins ma peau que les cotons (j'avais aussi essayé les éponges, vraiment déconseillées pour une peau sensible) et de nettoyer presque sans produit grace à leur action mécanique. Mais les traces de maquillage partent difficilement au nettoyage avec la technique du bi-phasé ou de la lingette mouillée-huilée.

Par ailleurs une récente séance de massage m'a donné l'occasion de faire un diagnostique de peau. Le résultat n'est pas brillant car j'ai vraiment été très négligeante depuis plusieurs mois mais j'en reparlerai lors d'un autre billet. En bref je voulais un démaquillant très doux mais qui ait quand même une action nettoyante. J'ai opté pour une formule 'lait', notamment parce qu'à la différence d'un biphasé, un lait est une émulsion stable et plus fine. J'imagine donc que c'est à la fois plus doux et plus efficace. Le démaquillage est un peu plus long mais après tout je le vaux bien et on n'a rien sans rien.

IMGP3694Formule en pourcentages:
35% de phase grasse
incluyant les emulsifiants huileux
(ici steareth, alcool cétyllique et acide stéarique)

65 % de phase aqueuse et actifs incluyant
5% de tensioactifs
3% de glycérine
2% de complexe hydratant NFF
1% d'esters de sucre

Réalisation et recette pour 100 grammes de produit:
Phase A

18 grammes HV de canola première pression à froid
5 grammes HV inca inchi bio première pression à froid
3 grammes HV de jojoba qualité golden
3 grammes HV de ricin
3 grammes steareth
2 grammes alcool cétyllique
1 gramme acide stéarique
1 gramme esters de sucre
3 gouttes d'antioxydant aox-cox (merci princesse!)

Phase B
54 grammes eau
3 grammes glycérine végétale

Phase C
5 grammes exomega
2 grammes complexe NFF
2 pincées de gomme xanthane
2 pincées d'aloe concentré x 200
6 gouttes de complexe CO2 de dona maria
Conservateur

Procédé pour faire l'émulsion
Peser les ingrédients de la phase A et de la phase B dans deux bols en verre épais que vous mettrez chacun au bain marie. Remuer régulièrement les ingrédients de la phase A pendant la chauffe. Lorsque les deux phases sont à 70° ou un peu plus, verser peu à peu la phase B dans la phase A et bien mélanger au batteur électrique. Sous 40° verser les ingrédients de la phase C un à un en mélangeant bien, terminer par l'exomega afin de ne pas faire trop mousser.

IMGP3702

Le choix des ingrédients:
Exomega: je souhaitais introduire des tensioactifs pour bien nettoyer ma peau inflammée mais je n'en ai pas. J'ai par contre, offert par une amie souffrant d'un eczema sévère, une "huile nettoyante visage et corps aux oméga 6 et à l'avoine" de la marque Aderma. Ligne de soin pour les peaux atopiques elle promet de nettoyer et apaiser la peau. Rien de bio ni naturel donc, mais il a fallu transiger pour avoir au final un produit à la fois doux et vraiment nettoyant.
HV de canola: achetée surtout parce que je dispose d'une faible variété d'huiles de bonne qualité. Celle-ci est de première pression à froid. Vous pouvez trouver ici de plus amples informations sur ses proriétés cosmétiques.
Complexe CO2 de dona maria: je n'ai pas son livre mais il a très bonne réputation. J'ai préparé un flacon avec extraits CO2 de calendula, argousier et rose musquée à parts égales. Je pioche directement dans le flacon quelques gouttes de cette synergie  puissamment anti inflammatoire.
Ricin: huile assez visqueuse, elle aide à décrocher la saleté et le maquillage. Elle renforce aussi les cils.
Glycérine, complexe NFF, esters de sucre et aloe concentré: parce qu'un démaquillant de qualité est aussi un soin, pour moi en ce moment c'est "hydratation à tous crins" 

Procédé d'utlisation:
Pour bien faire entourez votre tête d'un bandeau afin de dégager le visage et protéger les cheveux. Avec des mains bien propres aspergez votre visage avec un peu d'eau, appliquez le lait nettoyant même sur les yeux si vous le souhaitez (ceux-ci ne seront pas agressés car le produit est sans HE, contient des extraits CO2 -peu- surtout lipophyles, et un tensioactif doux en très faible proportion). Massez doucement avec les doigts pour faire partir la saleté et le maquillage. Rincer avec une lingette microfibre imbibée d'eau. Recommencez l'opération si nécessaire. Terminer par une brumisation d'eau thermale et sécher en tapotant le visage en douceur. Votre peau est alors prête à recevoir les autres soins.